sans-titre    

 Sara est une jeune suédoise de 28 ans, petit rat de bibliothèque et mal dans sa peau. Amy est une vieille dame qui vit dans une petite ville de l’Iowa. Pendant longtemps, elles ont  entretenu une correspondance autour de leur passion commune, les livres. La jeune femme décide de venir rendre visite à son amie. Tout est organisé. Elle doit passer 2 mois à Broken Wheel. Le jour de son arrivée, rien de se passe comme prévu. Sara arrive dans ce bled, le jour de l'enterrement d'Amy. Elle est seule et désemparée.

De part les lettres de son amie, elle connait les histoires de chacun. Comme un hommage, elle décide d'ouvrir une librairie avec tous les livres d'Amy. Elle encourage les habitants de Broken Weel à nouer un contact, à se rassembler autour d'un projet commun : les livres et Amy. Elle finit par se faire aimer et apprécier de tous. Elle est adoptée !

Lorsque son visa arrive à expiration, c'est toute la ville qui se mobilise pour qu'elle puisse rester...

Extrait : "-  Morte ? répétat-elle, un commentaire d'une extraordinaire stupidité, même venant d'elle.

Elle se laissa tomber sur l'un des tabourets de bar. Qu'allait-elle faire ? Elle songea à la femme de Hope et se demanda si elle ne ferait pas mieux d'y  retourner.

Amy ne peut pas être morte, pensa Sara. Elle était mon amie. Elle aimait les livres, bon sang !

Ce n'est pas le chagrin qui accabla Sara mais la conscience aiguë du caractère transitoire de la vie, et son sentiment de surréalisme se renforça. Elle avait fait le chemin de Suède jusqu'en Iowa pour marquer une pause dans sa vie, pour échapper à la vie même, mais certainement pas pour être confrontée à la mort.

Comment était-elle décédée ? Une partie  d'elle voulait poser la question une autre ne voulait pas savoir."

 

Mon avis : La stratagème mit en place par les habitants de Broken Wheel pour permettre à Sara de rester parait cousu de fil blanc. Cependant, l'histoire est touchante. Katarina Bivald met en avant la guérison par les livres ainsi que la solidarité dont l'être humain est capable de faire preuve.